Qu’est-ce que les startups studios ?

Qu’est-ce que les startups studios ? Actuellement, les startups studios ont le vent en poupe. Ces nouvelles petites entreprises sont utiles dans l’environnement économique et du B2B. Elles s’apparentent à des mythes et s’identifient aux entreprises avec un fonds et des mesures d’accompagnement. Dans les années 2000, elles ne comptaient uniquement qu’une vingtaine. Quelques mots sur les startups studios Le nombre des startups studios n’a cessé d’augmenter depuis quelques années. La plupart d’entre eux n’ont que 5 ans au maximum et seuls quelques uns atteignent leur maturité. Leur raison d’être dépend de l’intérêt exponentiel de leurs investisseurs. Ces derniers ont beaucoup à gagner car ces petites entreprises pionnières ont tendance à exceller dans leur domaine respectif. Leur performance n’est plus à démontrer. Parmi tant d’autres, les Idealab et le Betaworks constituent les meilleurs exemples. Les avantages Le nombre croissant des startups studios découle du souhait de soutenir des projets d’entreprenariat qui ont provoqué le boom de ces petites exploitations. Chacune est le fruit de la constitution d’une équipe, a été validée et a bénéficié de mesures d’accompagnement. Ces dernières constituent la véritable raison d’être des startups studios. Elles motivent les valeurs économiques et les points forts des startups. Cela permet de canaliser les efforts pour des résultats probants. Toutes les procédures précitées sont appelées amorçage. Les différentes structures Le terme startup studio englobe de nombreuses définitions. Il se résume en une entreprise créant régulièrement des startups et contribuant à l’apport en moyens humains et financiers. Il en existe 4 types : les « guidés », les « agences », les « financiers » et les « non structurés ». Ces dérivés ont chacune leur mission : le premier travaille principalement avec les corporates et les laboratoires afin d’avoir des idées. Le second fournit le personnel professionnel dans le domaine. Le troisième s’occupe de tous les services financiers, comme son nom l’indique. Et le dernier reste libre dans la prospection d’idées et des ressources...
readmore

Immo-Géomètre : la satisfaction des clients avant tout

Immo-Géomètre : la satisfaction des clients avant tout L’intervention d’un géomètre est essentielle dans la réalisation de tout projet de construction. Nous vous présentons la firme Immo.Géomètre, réputée pour son savoir-faire et l’intérêt porté à ses clients depuis deux décennies. Immo.Géomètre : une équipe d’experts chevronnée Le cabinet Immo.Géomètre a vu le jour en mai 2001. Il a établi ses quartiers dans le seizième arrondissement de Paris. Il est dirigé par le géomètre topographe Christophe Guillot, qui s’est entouré d’une équipe de géomètres professionnels cumulant près de 20 ans d’expérience et de techniciens de la construction certifiés. Ils se sont tous donné comme mission de garantir à leur clientèle basée sur Paris et sa région un service de qualité et un professionnalisme sans faille. Les experts du cabinet Immo.Géomètre répondent avec efficacité et célérité aux questions et aux demandes de devis et de traitement de dossier qui leur sont adressées. Les devis sont établis avec clarté et précision et les honoraires, avec justesse. Ils proposent un service et un suivi personnalisés, avec un seul et unique interlocuteur. La considération et l’attention soutenue que les professionnels du cabinet Immo.Géomètre portent à leurs clients sont hors du commun. L’excellence au cœur de sa mission https://www.immo-geometre.com/ est le partenaire idéal pour tous les projets immobiliers. Quelle que soit la nature des travaux confiés aux professionnels de la firme, ils sont réalisés avec rigueur, précision et conformément aux normes déontologiques relatives à la profession de géomètre en vigueur. Ces spécialistes interviennent pour réaliser des plans (plan de maisons, plan d’immeubles, plan d’appart à Paris, de façades, de masse, d’héberge, de toiture…), travaux topographiques, d’urbanisme, de réagencement et de commercialisation, mises en copropriété, modifications au règlement de copropriété, états descriptifs de copropriété, découpe d’immeubles, annexions et rachats de parties communes ainsi que tous autres types de travaux requérant l’implication d’un géomètre...
readmore

Tout sur la transformation digitale des entreprises

Tout sur la transformation digitale des entreprises La transformation digitale est assimilée à la révolution industrielle du XIXe siècle. Cette évolution a complètement muté les entreprises actuelles. Elle se ressent dans la vie de tous les jours et tend à se développer pour les années à venir. Chacun sera concerné, que ce soit une société, des clients ou de simples employés. Un produit des technologies récentes La transformation digitale ou numérique représente les démarches permettant aux entreprises d’inclure toutes les technologies digitales dans leurs activités. Ces innovations ont pour rôle de promouvoir les situations dans les sociétés et contribuent à leur développement. Ainsi, les commerciaux arrivent à booster leur vente et satisfont davantage les besoins des clients. Par ailleurs, ces derniers reçoivent au bon moment les informations qui leur sont nécessaires. En outre, les professionnels essayent toujours de connaître les attentes de leurs prospects. Le facteur humain L’innovation se fait par le personnel humain. Sans l’intervention des professionnels, on ne pourrait parler de transformation. Dans une entreprise en phase de numérisation, il faut toujours prendre en compte une vision commune. L’éducation et l’imprégnation du sujet chez chacun des collaborateurs est de rigueur, vient ensuite les formations de chaque équipe. Cette transition nécessite des relations humaines. Le personnel fera l’objet d’un accompagnement effectif et reçoit des réponses à toutes ses questions. La restructuration en profondeur La transformation numérique implique de multiples changements en interne. Avant tout autre, c’est la hiérarchie qui est retouchée en premier. Changer les acquis, redéfinir chaque responsabilité et les rôles de chaque collaborateur s’avère difficile. Les innovations tendent à la répartition des compétences tout en prônant la collaboration. Le but est de faire sortir les idées et les savoirs. Le facteur humain est mis en avant. Toutefois, la tâche demeure assez complexe. Le facteur juridique Cette transformation digitale ne peut se faire sans le respect de la législation. Les données des utilisateurs récoltées par l’entreprise vont devoir être protégées et ne pourront pas être utilisées n’importe quand et n’importe comment. La mise en place d’un site de e-commerce va devoir être conforme à la législation. En faisant appel à un avocat d’affaires à Paris, l’entreprise peut bénéficier de la rédaction des contrats conclus en lignes, des mentions légales. Elle peut également s’assurer de la protection de votre nom de domaine, etc. Ce professionnel veille au respect de la législation lors du votre passage au digital des sociétés. Pour connaître tous les champs de...
readmore

Recherche vocale, le système informatique qui révolutionne le B2B

Recherche vocale, le système informatique qui révolutionne le B2B Ces dernières années, on a remarqué un essor considérable de la recherche vocale. En fait, les internautes préfèrent aujourd’hui dicter leurs recherches par raisons de praticité et de confort. Les enceintes connectées du genre Amazon Echo et Google Home favorisent également le recours à ce système informatique. Que faut-il savoir pour un marketing B2B toujours dans le vent ? Comment ça fonctionne ? La recherche vocale est un système informatique logiciel et matériel qui analyse les paroles recueillies par le biais d’un microphone. Par la suite, il retranscrit ces informations sous forme de texte afin qu’un appareil puisse les exploiter à sa façon. Les années de gloire de cette technologie remonte en 2007, 2008. Parmi les plus répandus, on citera le Google Speak Now et le Siri de chez Apple. Il existe également des assistants vocaux personnels comme Alexa d’Amazon et Cortana de Microsoft. Quelle différence avec la recherche traditionnelle ? La dissemblance se fait sentir premièrement au niveau du nombre de mots que les internautes utilisent. Dans une recherche classique, on trouve une moyenne de 3,5 mots. Selon une récente infographie de Yooda Insight, environ 79 % des requêtes contiennent 2 et 4 mots. Par contre, la recherche vocale peut contenir plusieurs mots pour plus de détails et de précision. Les internautes l’utilisent souvent sous forme de question : quand est-ce que je dois me laver les cheveux ? Pourquoi ? Où ? Comment ? Etc. Quels plans d’action pour se préparer aux éventuels changements ? L’impact de la recherche vocale est de taille, surtout au niveau des stratégies d’acquisition des e-commerçants. Anticiper les changements devient une étape inévitable pour faire face à cette avancée technologique. Côté SEO, optimisez vos requêtes ; veillez à ce qu’elles soient longues, détaillées et beaucoup plus descriptives. Pour ce qui est du SEA, il vous sera indispensable de créer de nouvelles campagnes. Pensez également à optimiser votre site à la recherche vocale : collecte d’avis, tests produits, proposition d’un système de question réponses, mises en place de FAQ bien enrichies…...
readmore

Leads et prospects : comment faire la différence ?

Leads et prospects : comment faire la différence ? Une entreprise en démarrage a besoin de connaître plusieurs éléments afin de mener à besoin son activité. Dans le domaine commercial, il existe une différence importante entre la notion de lead et de prospect. Nous faisons le point pour vous aider à mieux cerner les dissemblances entre ces deux individus. Un lead, c’est quoi ? Nous utilisons très fréquemment le mot lead dans le contexte de marketing B2B. Il s’agit d’un mot anglais qui désigne un contact commercial manifestant un intérêt pour un produit ou un service proposé par notre entreprise. Les leads se présentent sous plusieurs formes et s’obtiennent, par exemple, par e-mail ou téléphone. Ils se montrent particulièrement comme une fiche de renseignements complétée lors d’un salon, dans un point de vente… Les visites enregistrées sur le site de l’enseigne sont aussi considérées comme des leads. Qu’est-ce qu’un prospect ? Le prospect, quant à lui, se définit par un individu qui pourrait devenir consommateur. Il s’agit d’un contact commercial qualifié par le service marketing. C’est maintenant au tour du service commercial de le convertir en client l’objectif de le faire engager dans un contrat et accroître les ventes de l’entreprise. Les prospects froids sont ceux qui ont besoin d’être contactés pour leur présenter le produit/service proposé. Les prospects chauds sont les individus prêts à devenir clients sans trop d’arguments de vente. Quelles sont donc les différences ? Principalement, la différence c’est le niveau de maturité des individus qui fréquentent notre site ou qui consultent notre offre. Le lead constitue, en fait, un simple contact dont nous ne disposons que des renseignements basiques. En effet, ce genre de personnes n’a pas encore été qualifié par les marketeurs. La maturité se détermine dans la phase de scoring : calcul d’un score offert aux pistes commerciales. Avec le lead scoring, on distingue facilement les leads susceptibles de se convertir rapidement en client.   Pour aller plus loin :...
readmore

« article précédent

line